La Cuisine Méditerranéenne de Mireille. L'aubergine


La Cuisine Méditerranéenne de Mireille. L'aubergine

Référence: 138

En stock

Ancien prix 10,00 €
7,00
Vous économisez 30 %
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .
Mode de livraison possible: Livraison en France, Dom Tom

Prix du Gourmand World Cookbook Awards

La collection La cuisine méditerranéenne de Mireille.  L'Aubergine

L'ail. L'anchois. L'aubergine. Tout ô pastis. Le poulet de l'été. La tomate. Tutti frutti.

Chaque tome présente un ingrédient, évoque son histoire et propose plus de quarante recettes issues des cuisines traditionnelles des pays riverains de la Méditerranée : Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Chypre, Croatie, Egypte, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Liban, Libye, Malte, Maroc, Monaco, Monténégro, Palestine, Slovénie, Syrie, Tunisie, Turquie mais aussi le Portugal. De l'entrée au dessert, en passant par des plats de viandes, poissons et légumes sans oublier les antipastis, tapas, mezzés et kémias, mais aussi les sauces ou les condiments, chaque livre est une invitation à un voyage de saveurs.

La cuisine méditerranéenne est unique par la diversité de ses plats, elle est aussi plurielle, riche de milliers d'années de brassages, de cultures, d'influences et d'apports. Ses recettes de cuisine sont chrétiennes, arabes et juives : véritable patrimoine millénaire de goûts et de saveurs. Car l'espace géographique commun n'a jamais contraint à l'émergence d'une pratique alimentaire commune, bien au contraire. Les us et coutumes culinaires se sont sans cesse affinés des emprunts entre les pays riverains : échanges d'aliments aussi bien que de modes de préparations, de cuissons et de dégustations. Chaque vague d'immigration, chaque conquête a été l'occasion d'une nouvelle assimilation de produits et de pratiques. La cuisine méditerranéenne, c'est la rencontre de l'histoire et de la géographie !

Ces livres vous emportent dans un voyage culinaire et gustatif, à la rencontre d'une cuisine de cœur et de geste, de tradition et de modernité." Mireille Sanchez