Imprimer

Fable contemporaine

Fable contemporaine

 Photo de Henri Granger. FableCOUV_Contemporaine11

Fable contemporaine. Auteur Henri Grangerhttps://static.my-eshop.info/WebRoot/StoreTypes/7.1.0/StoreFR/BO/icons/img_xl_paypal.png

 Henri,
J’ai lu ton livre, et je l’ai aimé. J’ai aimé le mouvement nouveau de ta plume traînante s’attardant sur tes divers personnages, et s’attachant à nous faire partager autant leurs plaisirs d’être ou non, que leurs fantasmes ou leurs désirs. Ton ouvrage est un met qui se déguste mot à mot. On ne peut se permettre d'en laisser une seule miette de côté au risque de perdre la saveur de tout l'ensemble. Ton écriture a changé, et c'est beau. Plus profond, moins léger, mais pas acide. On y trouve, nous lectrices et lecteurs, des espaces que nous nous approprierons, que nous garderons comme nôtres, même après le mot « fin ». Il est très personnel et de ce fait, devient intimiste. Oui, ton écriture a changé, et j'aime vraiment beaucoup. Tu as beaucoup travaillé, et ça se ressent dans chacune de tes tournures de phrases, que j’appelle, moi, des « précipités littéraires ». Ton écriture intuitive à fait place à une rédaction sensitive, et ça fait toute la différence, je crois. Tu es prêt pour l'écriture d'un beau roman, mon cher ami, j’en suis convaincue. Bravo, et félicitations ! Et surtout…merci pour nous.

Auteur Mars 2017.

Après avoir débarrassé le banc, de quelques poussières de neige, je m’installe pour une lecture très attendue…
Et là, une claque, un sursaut, une interrogation !! Mais si , l’auteur de cette fable est bien Henri GRANGER.

Après « Dialogue avec le lecteur » et « Les chroniques de Basile ».. il nous entraîne dans un dédale de la vie de personnages dont on découvre au fil des pages, les liens, les interactions.. les destins croisés sans hasard.. mais dans la réalité de la vie..
Les pièces de ce puzzle sociétal nous sont données dans chacun des chapitres, aux coudées de fil d’Ariane, qui nous assurent d’avancer dans ce labyrinthe contemporain..
Des personnes avec leurs certitudes, mais aussi leurs faiblesses, leurs contradictions.. qui se débattent dans une vie étriquée, qui ne leur correspond pas .
Leurs attentes, leurs rêves , leurs espérances…
Et puis, comme tout roman, il y a ces pages finales...
… où Henri nous mène toujours où on ne s’y attend pas,… où on ne l’attend pas..
Surprise, étonnement !!
L’ écriture est travaillée, elle a évoluée. Et même si je n’ai jamais douté de son talent et sa volonté de remise en cause.. je suis encore sous le choc de cette lecture..
Ce n’est pas un écrivain, c’est un orfèvre des mots, de la langue française dont il use, qu’il manipule, qu’il réinvente au besoin de ses écrits., à l’intention qu’il veut donner.
Comme toujours dans l’écriture d’Henri GRANGER , il y a aussi à lire, entre les lignes.. et dans le silence , l’absence de mots
Et puis on referme le livre… mais ne pas le ranger trop loin , il sera à lire, et à relire encore, car comme avec ses précédents livres, chaque lecture apporte un autre éclairage, d’autres découvertes, d’autres questionnements.
Merci Henri pour cette fable !!
Bousculée, mais heureuse et fière de la progression de ton style..et tout le travail réalisé
… la pause lecture est terminée et le soleil printanier n’est pas encore très chaud…
Au revoir le parc, le banc… à bientôt , peut-être... Clarisse et Constance !!

Christine Faure Avril 2017